AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 speciale g.w bush

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
noul
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: speciale g.w bush   Dim 20 Juil - 20:06

1. Pendant la visite d'un asile psychiatrique, G.W. Bush demande au directeur quel est le critère qui définit la guérison d'un patient.
- " Eh bien, dit le directeur, nous remplissons une baignoire et nous offrons une petite cuillère et une tasse à thé et nous demandons au patient de vider la baignoire. "
- " Je comprends, dit Bush... Une personne normale choisit la tasse, qui est plus grande. "
- " Non ! Répond le directeur. Une personne normale tire le bouchon de la baignoire. "

2. Dieu a dit :
- Il faut pacifier. Il faut désarmer.
Bush a compris:
- Il faut pas s'y fier. Il faut des armées.

3. Que risque-t-on à traiter G. W. Bush d'andouille ?
- Cinq ans de prison pour divulgation de secret d'état.

4. Le Président George Bush est assis dans le fauteuil de son bureau Ovale, en train de se demander quel pays il pourrait bien envahir à la suite de l'Irak pour se faire à nouveau réélire les Républicains à l'issue de son second mandat...
Quand tout à coup, son téléphone se met à sonner... "Bonjour, Monsieur le Président" dit une voix avec un fort accent belge. "C'est Willy Vandeputte, président du cyclo-club namurois en Belgique. Fieu, je t'appelle pour te dire que que nous déclarons officiellement la guerre aux États-Unis!"
"Hem, eh bien Willy," répond Dobelyou, "C'est en effet une nouvelle importante! Quelle est la taille de votre armée?" "En ce moment," répond Willy après un moment de réflexion, "On est moi, mon cousin Rudy, Eddy mon voisin d'à côté, et toute l'équipe du vélo-club namurois. Ça fait huit!"
George l'arrête
"Je dois vous dire Mister Vandeputte, que j'ai un million d'hommes dans mon armée qui n'attendent que mon ordre pour envahir la Belgique. "
"Gotferdom," s'exclame Willy. "Faut que je te rappelle, fieu !" Et il raccroche.
Évidemment, le jour suivant, Willy appelle à nouveau Bush. "M. Bush, la déclaration de guerre est toujours d'actualité! Nous sommes parvenus à acquérir de l'équipement d'infanterie!"
"Et quel équipement avez-vous donc à présent M. Vandeputte?"
"Eh bien, nous avons deux moissonneuses-batteuses, un caterpillar, et le tracteur et la remorque de la ferme de Jeff."
Le Président Bush soupire. "je dois vous dire, Willy, que j'ai 16 000 chars Abrahams et 14 000 blindés légers. En outre, j'ai rappelé les réservistes de la Garde Nationale , et mon armée compte 500 000 hommes de plus que depuis notre dernier coup de fil."
"Potverdek", lâche Willy, "je vais te rappeler, laisse-moi un jour ou deux!"
Comme il fallait s'y attendre, Willy rappelle le jour suivant:
'"Président Bush, la guerre est toujours pour demain! Nous avons monté notre propre flotte aéronautique nous même! Nous avons récupéré l'avion d'épandage de pesticides de la coopérative et on a mis tous nos fusils de chasse dans l'habitacle, soyez prêts à recevoir des pruneaux, des plombs, et même une bonne dose de D.D.T. si il le faut! Deubeulyou reste silencieux un moment, puis il se racle la gorge et dit:
"Monsieur Vandeputte, l'armée U.S. compte 10 000 bombardiers et 20 000 avions de combat. De surcroît, mon dispositif militaire est secondé par des batteries de missiles sol-air à guidage laser. Et depuis que nous avons parlé ensemble la dernière fois, j'ai fait passer mon armée à DEUX MILLIONS d'hommes!"
"Jésus, Marie, Joseph," renâcle Willy, "j'vais t'rappeller."
Comme prévu, le jour suivant, Willy rappelle Deubeulyou: '"Président Bush! Je suis désolé de devoir vous dire qu'on va devoir faire une croix sur cette guerre"
"Oh, je suis bien triste d'entendre ça" répond Bush. "Et quelle la raison de ce revirement si soudain?"
"Eh bien, monsieur," avoue Willy, "on s'est tous assis autour d'une bière avec les copains et on a eu une longue conversation. Après quelques pintes de Chimay, on en est arrivé à la conclusion qu'on ne trouverait jamais assez de place et de nourriture par chez nous pour deux millions de prisonniers!"

5. Saviez vous que Bush ne sait pas jouer aux échecs car il y a un fou qui lui a pris ces 2 tours

6. Irrité par la prolifération de nouvelles et de contre-nouvelles faisant état de sa mort, Ousama Ben Laden s'est décidé à envoyer un message personnel à GW. Bush. Après avoir fait vérifier qu'il n'y avait ni explosif, ni trace d'Anthrax ou autre germe, le président US ouvre la lettre et découvre un message codé : "370HSSV 0773H" Bush ne comprend pas, alors il envoie le message à Colin Powell.
Colin et ses assistants sèchent aussi ; ils adressent le message au FBI, à la CIA ; tous les experts en cryptologie planchent sur le mystérieux message ...Rien !
Le président est furieux, il veut comprendre. Ce message signifie sans doute quelque chose et c'est probablement important ; peut-être vital pour la nation.
Après beaucoup d'hésitation, le message est finalement envoyé aux experts du contre-espionnage français ; ceux-ci ont vite fait d'élucider le mystère.
Le président Chirac est un peu embarrassé, mais il se décide à faire envoyer le message suivant à la Maison Blanche :
"Dites au Président Bush, qu'il tenait le message à l'envers ..."
Pour les moins rapides cela donne: "HELLO ASS HOLE" (salut trou duc !)

7. Saddam a trouvé une arme pour détruire l'armée U.S. Il va donner un flacon d'Hextril à chaque irakien, car l'Hextril est un remède souverain contre les problèmes de Bush

8. Le juge à Saddam Hussein :
- Saddam, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle
- Ok, qu'elle est la mauvaise
- Tu vas être fusillé...
- Mouais, et la bonne ??
- C'est Beckham qui tire !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
speciale g.w bush
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HUMOUR :: blagues-
Sauter vers: